Les tendances de recrutement en 2021

Les tendances RH évoluent beaucoup au fil des années. Il est essentiel de les connaître car en tant que dirigeant ou recruteur elles peuvent avoir un impact sur vos modes de management et en tant que salarié sur vos conditions de travail.

Certaines de ces évolutions ont été propulsées par le covid-19 : plus de flexibilité, décloisonnement des structures, réduction des niveaux hiérarchiques, importance croissante des soft skills…. La crise vient en fait renforcer des tendances qui étaient déjà là et qui s’imposent plus rapidement que prévu.

  • Marque employeur

La marque employeur désigne l’ensemble des problématiques liées à la gestion des ressources humaines et au recrutement en entreprise.

Ce n’est plus un secret : les candidats se renseignent de plus en plus à propos de leur future entreprise, avant même de postuler à une offre. Les informations qu’ils collectent peuvent être positives ou négatives. Une bonne marque employeur se traduira par des informations majoritairement positives. Mais l’expérience candidat n’est pas la seule variable à prendre en compte pour la marque employeur.

L’ambiance et le bien être en entreprise sont de plus en plus importants pour les candidats mais surtout pour les salariés déjà présents. Selon une étude réalisée par Ifop, l’ambiance en entreprise est désormais le principal facteur d’attractivité, juste devant la rémunération.1

D’autant plus que nous avons connu une crise sans précédent, qui a renforcé les sentiments de peur et d’inquiétude. Dans ce contexte, la prise en compte du bien être des salariés devient essentielle. Pour l’entreprise, des salariés heureux rime avec une meilleure productivité, plus d’efficacité et de motivation. C’est ce qu’on appelle une situation gagnant-gagnant. 

Mise en avant de vos valeurs sur votre site internet et vos réseaux sociaux, informations cohérentes et transparentes, qualité des échanges physiques : tous ces éléments vous permettront de mener une stratégie de marque employeur sincère et efficace. Vous souhaitez en savoir plus ? Ça tombe bien, nous avons un article plus détaillé sur ce sujet.

  • CV vidéo

La longue tradition du CV papier semble s’épuiser, laissant place à de nouvelles façons pour les candidats de présenter leur profil. Démocratisé par les réseaux sociaux, et notamment LinkedIn, le CV vidéo est aujourd’hui une façon originale de se détacher des normes préétablies des processus de recrutement.

Les candidats sont de plus en plus nombreux à se tourner vers la vidéo afin de présenter leur parcours. Un format plus ludique et attirant ; une façon de montrer aux recruteurs que vous avez de la créativité, des compétences numériques et que vous maîtrisez la prise de parole. 

Selon une étude menée par Cisco 3, la vidéo représenterait 82% du trafic web en 2021. Pas étonnant donc, qu’elle se démocratise aussi dans le secteur du recrutement. 

Vous souhaitez créer votre propre CV vidéo afin de vous démarquer des autres candidats et d’attirer l’attention des recruteurs ? Inscrivez-vous sur Hesli et ouvrez de nouveaux horizons.

  • Soft skills

Les soft skills sont toutes les compétences personnelles d’un individu, par opposition aux compétences techniques ou hard skills. Créativité, prise d’initiative, aisance relationnelle : les compétences personnelles ont la cote auprès des recruteurs.

Selon une étude en ligne menée par Cadremploi et Michael Page, 62% des dirigeants sont prêts à recruter un candidat principalement sur ses soft skills.4 Plusieurs dirigeants d’entreprise, dont le fondateur de Quanta Skills, soutiennent que les soft skills  augmenteraient la productivité des collaborateurs et leur rétention dans l’entreprise. 2

Quels sont les soft skills les plus recherchés par les recruteurs ? Cela dépend avant tout du secteur concerné et du poste. Certains évoquent les 4C : créativité, esprit critique, communication, coopération. Au vu des évolutions cette année et des tendances qui se sont imposées suite au covid (télétravail, digitalisation) certaines compétences personnelles sont particulièrement recherchées.

  • L’autonomie

Avec la démocratisation du télétravail, les recruteurs ont besoin de savoir que leurs employés peuvent travailler et gérer leur temps en toute autonomie. Cette compétence sera donc très recherchée par les entreprises.

  • La capacité d’adaptation

Après une année rythmée par des changements inattendus, la capacité d’adaptation est sûrement l’une des compétences les plus recherchées. D’autant plus que l’avenir reste incertain…

  • La proactivité

La capacité à prendre des initiatives et agir par soi-même, sans forcément attendre d’avoir des consignes de ses supérieurs, voilà une compétence très recherchée par les recruteurs ! Comme le dit le fameux proverbe : Mieux vaut prévenir que guérir. Anticiper les problèmes que vous pourrez rencontrer vous permettra d’avoir une vision sur le long terme et donc de mieux répondre aux enjeux de votre entreprise.

  • Entretien vidéo

Bien évidemment, les restrictions de déplacements imposées en 2020 et 2021 ont complètement transformé l’entretien d’embauche. Depuis quelques années, différents types d’entretiens vidéos étaient pratiqués, souvent en supplément d’entretiens physiques. Mais dès 2020, ils se démocratisent et beaucoup de candidats sont recrutés sans un seul contact physique avec leur employeur. 

Pour les candidats et pour les employeurs, cette pratique permet de gagner beaucoup de temps ! Selon l’étude menée par Cisco mentionnée plus haut 3, 60% des recruteurs utilisent déjà la vidéo pour faire passer leurs entretiens. Mais attention, l’entretien classique n’est pas voué à disparaître ! Les deux formats sont complémentaires : un premier entretien vidéo permet de présélectionner les candidats qui seront ensuite reçus en entretien physique.

  • Automatisation et digitalisation du recrutement

Ce n’est un secret pour personne, la digitalisation s’est considérablement accélérée dès l’année 2020 et le recrutement n’y échappe pas. Depuis plusieurs années mais surtout depuis la pandémie, les entreprises ont pris conscience de l’impact positif de la transformation digitale sur la productivité. Selon une étude réalisée par Twilio, 97% des décideurs affirment que la pandémie a accéléré la transformation digitale de leur entreprise. 6

Niveau recrutement, l’utilisation de l’intelligence artificielle s’impose progressivement et permet d’analyser les candidatures afin de présélectionner les profils les plus intéressants. Selon Lasuperagence 5, près de 40% des entreprises utilisent une technologie pour analyser et présélectionner des candidats; selon nos estimations, cette pratique va davantage s’accroître. En effet, ces processus sont optimisés pour gagner en efficacité et en rapidité : exactement ce que les recruteurs recherchent.